Le Château des Baux-de-Provence propose au public une exposition en plein air retraçant la vie et l’oeuvre de l’artiste niçois Yves Klein. Internationalement connu pour ses peintures monochromes, ses performances et pour son invention de la couleur IKB d’un bleu intense dont il a fait sa marque de fabrique, Yves Klein a su dépasser la figuration et l’abstraction pour investir les objets, l’espace et le monde qui l’entourent.

Jusqu’au 9/04/2023

Photo mise en avant © BPK, Berlin, Dist. RMN-Grand Palais / Charles Wilp

Yves Klein - Photo : Bernward Wember / Kunstmuseen Krefeld - CultureSpaces
Yves Klein – Photo © Bernward Wember / Kunstmuseen Krefeld – CultureSpaces

S’il reste célèbre pour ses monochromes bleus, Klein a également travaillé un grand nombre de matériaux, avec toujours plus d’audace et d’imagination, préfigurant les tendances les plus novatrices de l’art contemporain, du happening au body art. Dans une recherche constante de l’effacement de l’artiste, ses oeuvres sont, paradoxalement, intimement liées à sa vie personnelle et son personnage public, dans une mise en scène constante de l’acte créateur.

A travers onze panneaux grands formats mêlant photographies et reproductions de ses oeuvres les plus emblématiques, l’exposition revient sur le cheminement artistique et personnel de ce créateur prolifique. Depuis ses monochromes jusqu’à ses oeuvres de sensibilité picturale immatérielle les plus avant-gardistes, l’exposition s’attache à présenter les différentes facettes de son oeuvre.

Cette exposition est réalisée en collaboration avec les Archives Yves Klein.

Pour en savoir plus visitez le site officiel de l’exposition

Château des Baux-de-Provence sur la carte

Texte par CultureSpaces ; Château des Baux.
Portrait d’Yves Klein réalisé à l’occasion du tournage de Peter Morley « The Heartbeat of France », février 1961 Studio de Charles Wilp, Düsseldorf, Allemagne, Photo © BPK, Berlin, Dist. RMN-Grand Palais / Charles Wilp ; © Succession Yves Klein c/o Adagp, Paris, 2022.
Yves Klein peignant la salle dédiée à la «Sensibilité Picturale Immatérielle», janvier 1961, Museum Haus Lange, Krefeld, Allemagne, Photo : Bernward Wember / Kunstmuseen Krefeld ; © Succession Yves Klein c/o ADAGP Paris, 2022.